Nocturne

nocturne

Prends moi, embrasse moi

ceint moi de caresses glaciales

unissons-nous sans effroi

scintille ta beauté liliale

durant nos étreintes

baiser mortel

d’une vie feinte

je deviens hôtel

de ta faux

coupant ma peau

sang jaillissant

sous ta morsure

corps renaissant

de ses blessures

dans la nuit je t’attends

alangui décharné

ton pas que j’entends

je suis prêt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s