L’autre pays

L'autre pays

Et la nuit se poursuit dans la clameur et le délire et dans les impulsions du cœur. Les bruits, la fumée, la fièvre au milieu des rues. C’est une nuit où l’avenir est encore assoupi, une nuit d’avant la fêlure de l’âge adulte, une nuit d’élans et d’étreintes, à fleur de lèvres, une nuit où la caresse de sa peau rappelle l’adolescence. Les seins désirés se tendent, les sexes et l’amour s’attardent. C’est une nuit dont je ne veux pas me défaire.

Images éthérées, pâle reflet jaillissant d’un sfumato de la Renaissance, cette Italie erratique paraît si proche et si lointaine, voire inaccessible. Dans un spleen émotionnel, les absences se font cruelles, amères, « dans ces rues vierges de toute trace de toi (…) tu ressurgis avec le plus de force » ( page 20). Les souvenirs, les rencontres se font charnelles, les traces plus vivaces, plus mélancoliques. Les pierres, les lettres portent les voix de la nostalgie.  » Il y a une certaine mélancolie lorsque je relis les voix des lettres et des cartes italiennes qui récitent le regret du Sud, le regret de la terre natale, et je ne connais pas ce sentiment de l’exil, ce besoin de l’enracinement, l’absence d’un pays » (page 33). La traversée de cette Italie devient quête, trace d’un grand-père méconnu engagé sur le front de la Grande Guerre, fragrance d’un amour étiolé. On se perd dans ce spleen movie, effeuillant ces instants, comme un corps à l’abandon, lentement enveloppé par ce flou de mots. flouOn dérive « autour de la gare, mes pas endormis foulent des parcs déjà enfeuillés, esquivent les tours d’immeubles aux milliers d’antennes jusqu’aux voies ferrées du motel Nord-Ouest, jusqu’à ces routes qui chassent la mémoire d’Italie et déploient les images de Cracovie ou des boulevards de Berlin, des images d’automne » (page 19). Submergé par un flot de portraits digne d’Hamilton, l’amour présent se conjugue avec la mémoire des lieux et les souvenirs familiaux. Un petit livre à égrener, à picorer au gré des humeurs.

Merci aux éditions Stock et à Libfly pour cette découverte savoureuse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s